Coup de folie ou coup de foudre ?

Suite à certaines expériences désastreuses en amour autour de moi ou que j’ai moi-même vécues, j’ai pris l’habitude de me remettre en question avant de me lancer.

Je sais que l’amour doit se vivre sur le moment  car on ne sait pas de quoi la vie est faite, mais je trouve important de ne pas non plus se lancer happer par l’ivresse d’un nouvel amour qui arrive.

Il est bon de s’interroger lorsque l’on vient de rencontrer un nouveau petit copain ou copine ou un nouveau conjoint(e) sur certains éléments.

Voici trois questions que je trouve centrales et qui vous amèneront, je pense, à discerner le coup de folie du coup de foudre.

Correspond-elle vraiment à mes attentes ? Se figure-t-elle être une personne en qui je peux avoir confiance ?  Et surtout, est-ce que si je me laisse emporter dans cette relation, je vais le regretter ?

Alors oui, nous pourrions longuement disserter sur le fait que la vie doit être vécue à pleine dent car elle est courte. Mais vous n’êtes pas non plus obligé de vous lancer dans une histoire qui ne mènera à rien. Il faut se connaitre un minimum. Car même les petites rencontres peuvent faire mal lorsqu’elles se terminent.

J’ai un amie qui lorsqu’elle a rencontré un jeune homme qui n’était pas étudiant alors qu’elle l’était, s’est dit que s’engager avec un homme plus âgé et plus expérimenté lui ferait du bien. Elle était tombée que sur des jeunes de notre âge, immatures depuis son adolescence.

Je la laissais donc faire, bien que je ne trouvais pas cette relation équilibrée et très saine. En effet, cet homme ne lui proposait que des rendez-vous le soir ou l’après-midi. Très peu, pour ne pas dire jamais, en weekend. Il avait les moyens de l’emmener dans des restaurants chics qui bien souvent se trouvaient près d’un hôtel ou dans un hôtel même.

Alors que j’y voyais les signes d’une relation extra conjugale pour lui, mon amie ne voulait pas se poser plus de questions. Plus les semaines passaient et plus elle était éprise de lui (bien qu’elle s’acharnait à me dire le contraire).

Au bout de quelques mois, l’homme lui indiqua qu’il devait partir à l’étranger pour son travail et qu’il la recontacterait à son retour.

Elle attendit le mois convenu et aucun coup de fil est arrivé. Pire, elle tombait constamment sur sa messagerie quand elle essayait de le contacter. Quand elle s’est résignée et qu’elle a su qu’il n’était pas honnête, j’ai dû la ramasser à la petite cuillère.

Si elle s’était posée les bonnes questions avant d’accepter de voir cet homme au début, elle ne serait sans doute pas tombée dans ce piège. Auquel cas, elle aurait aussi bien pu consulter un voyant pour entrevoir son avenir.

Toujours est-il qu’elle n’en fit rien, ce pourquoi elle souffrait aujourd’hui.